Claire Cuny

Claire Cuny, installée en Meurthe et Moselle, productrice de grandes cultures : blé, orge, colza, maïs grain, tournesol … est partenaire pour farmsaat depuis avril 2020.

 

Comment avez-vous connu farmsaat ?

J’ai connu farmsaat grâce à un article paru dans un magazine agricole à propos du développement de farmsaat en France et de leur recherche de partenaires. Après une prise de contact avec Patrice Goasmat, le directeur commercial France, la démarche farmsaat m’a plue, et je suis devenue partenaire.

Comment ce concept est reçu par les agriculteurs ?

Deux choses importantes sont à souligner : les agriculteurs trouvent la spécificité génétique des variétés intéressante ; en revanche, pour le positionnement tarifaire, leur avis est plus divergent : certains le trouvent plus intéressant alors que d’autres ne sont pas forcément de cet avis.

Pour être franche, les agriculteurs qui m’ont acheté des semences l’ont fait parce qu’ils me connaissent, et bien sûr parce que la visite de la vitrine les a convaincus du potentiel des variétés farmsaat. Maintenant, il est nécessaire que la génétique farmsaat répondent à leurs attentes pour faire perdurer cette relation commerciale.

Pour l’instant je suis assez confiante, cette première campagne semble avoir fait ses preuves et les retours sont plutôt positifs.

Comment réussissez-vous à conseiller les agriculteurs
dans l’utilisation des semences farmsaat ?

Au printemps, nous avons mis en place une plateforme variétale sur l’exploitation ; elle est conduite de manière identique au reste de la parcelle. La plateforme a permis de présenter les variétés à une quinzaine d’agriculteurs, lors d’une visite organisée en septembre. Cela permet à chacun de se faire son propre avis sur les différentes variétés. Ensuite, avec les informations dont je dispose sur la gamme farmsaat, je suis à même de proposer des variétés adaptées aux besoins exprimés par les agriculteurs.

D’ailleurs la gamme maïs est suffisament étoffée pour répondre aux besoins des agriculteurs sur mon secteur, tout en ayant un nombre de variétés restreint par rapport à d’autres semenciers, ce qui permet probablement d’avoir une connaissance plus juste des variétés.

Quels sont les avantages de ce système pour les agriculteurs ?

Voir les variétés dans notre contexte pédoclimatique est un élément non négligeable. La sélection en sec des variétés farmsaat est un élément intéressant. C’est un point positif par rapport à l’expression du potentiel génétique des variétés dans notre contexte sans irrigation.

Utilisez-vous des variétés farmsaat ?

Cette année je n’ai pris que des variétés de maïs farmsaat sur mon exploitation. J’utilise essentiellement des variétés avec des petits indices comme, Farmodena ou Farmrock. J’ai testé pas mal de variétés pour cette campagne, notamment des très précoces comme Farmfix et Farmunox, afin d’apprécier si malgré un potentiel de rendement réduit, du fait de la précocité, nous arrivons à obtenir un gain par rapport à la date et à l’humidité à la récolte.

Quelles sont leurs caractéristiques les plus intéressantes selon vous ?

La vigueur de départ des variétés farmsaat est un réel avantage ; caractéristique particulièrement intéressante en agriculture de conservation. C’est un point également important avec des températures parfois limites au moment des semis. Cela permet de gagner quelques jours dans le cycle de végétation. En termes de développement de la plante, ce sont des jours gagnés sur la fin du cycle.

Comment conciliez-vous votre métier et votre activité pour farmsaat ?

Pour l’instant, je commercialise principalement des semences de maïs grain et de maïs ensilage.

L’activité de vente pour farmsaat n’empiète pas sur le temps nécessaire à la réalisation des activités de l’exploitation. Les agriculteurs ont généralement les mêmes périodes creuses et cela facilite les choses. Mes « clients » sont situés dans un rayon de 20 km maximum donc la logistique n’est pas une contrainte trop importante.

 

farmprincipe français